top of page

APPRENDRE LE MONTOIS 10

- Bonjour, Adhémar, comment vas-tu ?

- Bonjour, Adhémar, commint c’qué tu vas ?


- Bien, comme d’habitude. Et toi ?

- Bé, comme toudis. Eyè-toi ?


- Ca va, mais comme chaque année, Fifine perd le moral quand les jours raccourcissent.

- Ca va, Mais comme tout les ans, Fifine pierd el moral quand les journées raccourcissent.


- Je la comprends bien. Moi aussi, j’attends le printemps avec impatience. A cinq heures, il faut déjà allumer dans la maison et j’ai peur de sortir quand il fait nuit.

- Ej’la comprinds bé. Mi étou, J’attinds habie l’pruntemps . A chinq heures, I faut d’jà allumer

dedins l’méeson et j’ai l’pépette dé sorti au nutte.


- Heureusement que les illuminations de Noël rendent la ville plus jolie !

- Hûreusemint qu’les lumières de Noé rindent el ville pus d’jolie !


- Mais il y en a de moins en moins parce qu’il n’y a plus d’argent,,

- Mais I d’a d’moins en moins à causse qu’i n’a pu d’yard,


- Allez, viens prendre une tasse de café à la maison, ça fera plaisir à ma femme.

- A viés printe enne jatte dé café à nos méeson, ça f’ra pléesi à m’fèmme.


- D’accord, mais pas trop longtemps, je veux voir le match de foot à la télévision.

- D’accord, mais nié trop longmint, ej veux vire el match dé foot à l’ tévévision.


Exercices

- Comme d’habitude, Fifine n’a pas le moral car les soirées sont longues.

- Adhémar va comme d’habitude boire une bière avec son ami Prosper sur la Grand-Place.

- L’hiver, les soirées sont longues pour Adhémar.


Correction 9

Adhémar met des gants car in octobe èyè novimbe, il a foid.

Fifine ne dit rié, el ramène des hauflèttes.

I n’féet nié biau, Prosper et Adhémar boivent’té enne maquette à l’ Fontaine.

Prosper minge des champaignons èyè des grigne-dints

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mois d’automne Septembre est rond – Sétembe est rond Comme un raisin – Comme ein rougin Voici les grains

bottom of page