Raquïe d'ssus èyé d'mande au Bon Dieu qu'i gèle.

(aide toi et le ciel t'aidera)

I faut stinde leûs artoiles suivant leûs dras.

(il faut avoir les moyens de ses ambitions)

El cien qui pète pus haut qué l'trau dé s'cu, i fait ein trau dins s'dos

(il ne faut pas se prendre pour ce qu'on est pas)

Elle a n' langue comme ène lavète au cu d'ein pot

(se dit d'une femme qui est bavarde)

R'passer su l'café pou les parints du côté d'l'homme.

(On traite moins bien sa belle famille)

C'est co iun qui pinse qu'on trouve les yârds sous les pattes des qu'vaux.

(on n'est pas chez les riches)

Il a toudis ène pièce à mett' au trau.

(il a toujours quelque chose à répondre)

Êtes comme ein bourdon qu'a r'çu ein caup d'casquète.

(être abasourdi)

Il est alierpe comme ein princheux dins du sirop.

(il 'est pas très habile)

Il aringe ça comme des gailles su ein bâton.

(il n'en fait qu'à sa tête)

Minger à bleffes dé kié

(faire bonne chère)

I n'baroit nié co l'iau qu'a cuit ses oeus.

(il est avare)

I va féer biau, les kanquennes sont à leû ferniète.

(les murs ont des oreilles)

Avé ça, on peut d'aller cont' el vint d'bise.

(c'est un vrai remontant)

I n'se peigne nié avé ein clau.

(il est exigeant)

Ça rinte comme ène esquète dins ein capiau buse.

(cela se fait facilement)

Avoi' ein cu comme ène mante à prones.

(avoir un large derrière)

On coumminche à vîr clair dins s'guernier.

(il commence à perdre ses cheveux)

Bé n’alvé, mau r'kéiu.

(se dit de quelqu'un qui a mal tourné)

Ej li ai parlé à s’barette.

(j'ai parlé à son bonnet. Pour dire : Je lui ai dit ses 4 vérités)

Il l’a belle comme ein kié d’madame.

(Il a une belle vie)

Il est court comme du brin d’saudart.

(Il est susceptible)

A l’ville dé Mons, i manque toudis neuf gros sous èyé n’mastoque pou faire èl franc.

(A Mons, les caisses sont toujours vides)

I n’peut mau d’avoir des toiles d’aragne dins s’goyer

(se dit d'un buveur)

J’vos ai vindu des pois qui n’ont nié voulu cuire ?

(vous avez un grief contre moi ?)

J’tourne tout à fut d’croche.

(le fût de la crosse de crossage s'amincissant de haut en bas, cela veut dire : je dépéris)

Bâyer l’caup d’fion

(le fion signifie le fini, le brillant, cela donc veut dire donner la dernière touche)

T’es pâle comme ein naviau pelé tois caups

(tu n'as pas l'air bien)

Il a ène tiète, on diroit qu’on s’est assis d’ssus avé n' marrone dé v’lours.

(il a une figure toute fripée)

I peut queïr dins éne fosse à brin, y r’montra toudis avé in capiau boule.

(se dit d'un homme chanceux)

I pleut à dique-daque 

(ilpleut très fort)

Ca pinse à l'aute.

(comme dit l'autre)

J'suis mortéel après l'froumâche

(Je suis friand de fromage).

DICTONS & EXPRESSIONS