APPRENDRE LE PATOIS MONTOIS 7

Dernière mise à jour : 27 août

7ème leçon Le printemps

- Eh, bonjour, Prosper, comment va ?

- Eh, bonjour Prosper,commint c’qué tu vas ?


- Ca va bien, même s’il fait froid aujourd’hui. Il a bien gelé cette nuit.

- Ca va bé, même qui fait fraiche aujor’hui, il à bé rélé au nutte.


- Normal, nous sommes en avril.

- Normal nos estons in avri.


- C’est vrai, et ma femme Fifine dit toujours : « En avril, ne te découvre pas d’un fil. »

- Ca c’est vrée, em femme Fifine dit toudis : « In avri, n’ té découve nié d’ein fil. »



- Ben oui, jusqu’au saints de glace, il peut geler. J’attends toujours avant de sortir mes géraniums.

- Bé ouais, jusqu’à les saints dé glace, i peut réler. J’attind toudis avant d sortir mes gérariums.


- Pourtant, de nombreuses fenêtres sont déjà fleuries. Ca rend la vie plus jolie.

- Pourtant, bran.mint d’ ferniètes sont d’jà fleuries. Ca rind el vie pu d’jolie.


- T’as le temps ? On va boire un pot ?

- T’as bé l’timps ? On va boire enne pinte ?


- Assurement, mais à la Fontaine pour changer ?

- Assuré, mais a’l’fontaine pou canger ?


- Ca nous fera un peu dé gymnastique de monter jusque là.

- Ca nos f’ra enne milette dé jumnastique dé grimper j’c’qu’’à là.


Exercices

- Les jours sont plus longs, mais il fait encore froid.

-


- Les fenêtres fleuries sont jolies.

-


- Le jardin du voisin n’est pas très fleuri.

-


- Les soirées sont moins longues et nous regardons moins la télévision.

-



Correction leçon 6

I n’a nié ein flocon d’néege à Mon.

Ein kié s’a insauvé au nutte

Fifine n’a nié frumé es’ z’ie d’el nutte

Adhémar n’a nié peur du vint.

Pindant l’hivier, i l’a tombé saquant dé pleuve à Mons


Colette, Jean-Pierre

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout